PROTEGER

Votre jardin d'oiseaux

Qu'est-ce qu'un REFUGE LPO ?

Un REFUGE LPO est un terrain, petit ou grand, parc ou jardin, garrigue ou forêt, en ville ou en campagne, sur lequel le propriétaire s'investit en faveur de la préservation de la nature. « REFUGE LPO – Jardin d'oiseaux » est un agrément de la Ligue pour la Protection des Oiseaux qui est accordé à tout terrain sur lequel est initiée une démarche de valorisation de la nature.

Le premier REFUGE LPO a été créé en 1912 par des administrateurs de cette toute jeune association : la LPO.

Depuis, des milliers de REFUGES ont vu le jour, particulièrement depuis 1997.
Aujourd'hui un formidable réseau s'est constitué en France avec à ce jour près de 11 000 REFUGES LPO.

Pourquoi créer un REFUGE LPO ?

Créer un REFUGE LPO, c'est mener une action concrète et simple pour aider la nature, les oiseaux et participer au quotidien à la protection de la vie sauvage sur son terrain. C'est aussi respecter l'environnement en adoptant chez soi des gestes écocitoyens. Ce lieu convivial permet à toute la famille dans leur jardin ou aux personnes de passage dans le parc de la ville de découvrir et d'apprécier la nature.

Chaque créateur de REFUGE LPO s'engage à respecter la Charte des REFUGES LPO.

Créer un REFUGE LPO, c'est aussi respecter l'environnement en privilégiant le compostage, l'arrosage économique, l'utilisation raisonnée des produits de traitement...

​Oiseau tombé du nid, blessé que faire?

QUE FAIRE SI VOUS TROUVEZ UN OISILLON TOMBE DU NID

Quelques conseils spécifiques

Dans tous les cas :
- Manipulez l'oisillon le moins possible, vous risquez d'abîmer son plumage de façon durable
- Avisez le Centre de sauvegarde le plus proche
- En attendant de le transférer :
Vous devez le laisser dans un lieu calme à l'ombre et sans courant d'air.
Vous pouvez lui donner à manger : de la pâtée pour insectivores avec soit des vers de farine achetés en oisellerie, soit de la viande hachée, soit des croquettes sèches pour chien ou chat imbibées d'eau. Ne lui donnez ni lait ni pain. Le lait est indigeste et toxique pour les oiseaux qui ne possèdent pas les enzymes permettant de digérer ses protéines. Quant à la farine qui sert à fabriquer le pain et autres biscottes, elle n'est pas nutritive pour les oiseaux. Le pain gonfle dans l'intestin et provoque des occlusions intestinales, et le sel qu'il contient est toxique. Ne le forcez pas à boire, vous risquez de lui introduire de l'eau dans les poumons. Une fois par jour maximum, vous pouvez laisser couler quelques gouttes d'eau le long de vos doigts sur les coins de son bec.

Cas particuliers
- Les petits passereaux (excepté les merles et les grives) : ils volent très mal à la sortie du nid où il faut donc les replacer.
- Les rapaces nocturnes : Les chouettes et hiboux quittent le nid très tôt. Placez-les en hauteur sur une branche ou un muret, en prenant soin de mettre des gants pour vous protéger de leurs serres et de leur bec. Leurs cris durant la nuit permettront aux parents de les localiser et de leur apporter à manger.
- Les martinets et les hirondelles : il peut s'agir d'un premier envol raté. Dans ce cas, le mieux est de les remettre dans leur nid. Mais, comme il est souvent difficile de l'identifier et de l'atteindre, vous pouvez tenter de le sauver. Vous pouvez recueillir l'oiseau et l'installer dans l'obscurité et au chaud, dans un carton préalablement percé de trous, le fond tapissé de journaux, puis contactez le Centre de sauvegarde le plus proche. Pour différencier une jeune hirondelle d'un adulte, regardez les ailes qui, chez l'adulte, sont plus longues et dépassent de la queue. Pour les martinets, il est généralement impossible d'accéder au nid. La seule chance de suivie est donc d'être recueilli.

Plus d'informations
> Vous pouvez demander la brochure " Secourir un oiseau en détresse, les premiers gestes pour aider la faune sauvage "
Auprès du service Conseils de la LPO, Fonderies Royales, 8 rue du Docteur Pujos, BP 90263, 17305 Rochefort cedex / 05 46 82 12 34, dans nos centres de sauvegarde ou la télécharger sur :
http://www.lpo.fr/oiseaux-en-detresse/les-gestes-qui-sauvent.

Vous pouvez également télécharger notre dossier de presse " La LPO au secours de la faune sauvage en détresse " sur:
http://www.lpo.fr/images/Presse/dp/2011/DP_Oiseaux_en_dtresse.pdf
Contacts Claire Lux Attachée de presse LPO 06 34 12 50 69 / 01 42 73 56 10
Service conseils LPO ou Programme Oiseaux en détresse 05 46 82 12 34

QUE FAIRE SI VOUS TROUVEZ UN OISEAU BLESSE

Dans le cas d'un oiseau adulte blessé, pour l'attraper servez vous d'un tissu ou d'un vêtement (l'obscurité le tranquillisera), avant de le placer dans un carton comme dit ci-dessus.

Dans tous les cas :
Manipulez l'oiseau le moins possible (risque d'abîmer son plumage de façon durable).
Ne le montrez pas en spectacle à votre entourage (risque de stress cardiaque).
Ne lui donnez ni lait ni pain (le lait est indigeste : les oiseaux ne possèdent pas les enzymes permettant de digérer les protéines de lait, il est donc toxique pour les oiseaux. Quant au pain et autres biscottes, la farine qui sert à les fabriquer n'est pas un élément nutritif pour les oiseaux. Le pain gonfle dans l'intestin, provoque des occlusions intestinales et le sel qu'il contient est toxique pour les oiseaux).
Ne le forcez pas à boire (risque de lui introduire de l'eau dans les poumons).
Ne placez jamais l'oiseau dans une cage (il s'y agiterait et s'y blesserait), mais dans un carton comme dit ci-dessus.
En attendant de le transférer, laissez le dans un lieu calme à l'ombre et sans courant d'air et avisez le centre de soins le plus proche.

Si l'oiseau est bagué, notez avec précision le lieu, la date et les circonstances exactes de la découverte. Ces données seront communiquées par la LPO aux responsables du programme de baguage avec toutes les informations ultérieures

Contacts utiles :
Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), tél 05 46 82 12 34
Union Française des Centres de Sauvegarde (UFCS), tél 03 86 97 86 05
Pour la LPO Auvergne : Laurent LONGCHAMBON, tél 04 73 27 06 09
Pour le Limousin : Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage, tél 05 55 48 03 04
Pour la LPO Corrèze : Maurice BESLOU, tél 05 55 27 05 17

Oiseau bagué

Afin d'étudier les migrations d'oiseaux, les biologistes et les soigneurs posent des bagues aux pattes. Si l'oiseau est simplement commotionné et qu'il repart, n'oubliez pas de noter le numéro de la bague, l'espèce, la date, la commune et votre adresse.
Si l'oiseau est mort, envoyez la bague dans une enveloppe avec les annotations (date, commune…).

Faites parvenir ces informations à:

Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d'Oiseaux (CRBPO)
55, rue Buffon
75005 PARIS
Tél.: 01.40.79.39.78
Fax: 01.40.79.38.35

Poteaux creux France Télécom


Les poteaux téléphoniques en métal sont creux.
Beaucoup sont encore ouverts au sommet.
Ce sont des pièges terribles pour les oiseaux cavernicoles principalement les chouettes, mais également les mésanges ou les petits mammifères tels que les chauves-souris ou les écureuils qui recherchent des orifices pour se nourrir ou se reproduire.

QUE FAIRE?
Si vous remarquez un poteau de ce type, non bouché en tête, il vous suffit de relever le numéro marqué sur l'étiquette bleue fixée sur le poteau et ensuite de nous le transmettre:

soit par Email à l'adresse de la LPO Corrèze - Email: correze@lpo.fr
soit par courrier au siège du Groupe - Centre culturel 31, avenue Jean Jaurès 19100 Brive la Gaillarde

Nous établissons pour France Télécom la liste des poteaux à obstruer et il s'engage à le réaliser dans les meilleurs délais.